Portail des arts martiaux et sports de combats

Le site du Muaythai, Muay thai et boxe thai

 Menu
 . Tonfa
 . Nunchaku
 . Katana
 . Bo
 . Eku
 . Kama
 . Sai
 . Nunti
 
 Saï
Le Sai est un trident métallique qui ressemble à une dague, mais la lame n'est pas tranchante : elle est conique, de section cylindrique ou octogonale. Son extrémité pointue sert à piquer, soit lors d'une frappe soit en le lançant. La longueur de la lame doit permettre la protection de l'avant-bras tout entier.

 

 

Cliquer pour agrandir.

La garde, de forme très particulière, est destinée, tout en protégeant la main, à dévier ou bloquer une attaque de sabre ou de Bô, elle permettait même de casser les lames de sabre des samouraïs. Ses extrémités pointues permettaient de contre-attaquer en frappant avec un mouvement de poignet.
Le Sai, qui est relativement lourd (près d'un kilogramme), doit être bien équilibré pour en faciliter son maniement.

 

 

Le Sai s'utilise généralement par paire. Avec une arme dans chaque main, il est possible d'exécuter une technique de défense avec l'une et une attaque avec l'autre. Un troisième Sai pouvait être passé à la ceinture. Il servait au lancer ou pour remplacer un Sai brisé au cours d'un engagement.

Cliquer pour agrandir.

 

 

Cette arme fut introduite par des militaires chinois, à l'époque où les échanges commerciaux avec la Chine étaient en plein essor à Okinawa. Ce sont les policiers, les « Chikusaji », qui portaient et utilisaient cet arme pour maintenir l'ordre public. 
L'étude du Sai implique un important travail des poignets en torsion, lequel nécessite des exercices de musculation et d'assouplissement spécifiques.
Il existe aussi un Sai de forme très particulière, sans poignée, qui s'appelle Manji-Sai.

 

Cliquer pour agrandir.         Cliquer pour agrandir.



 

Copyright © 2018 - Martial OnLine - Tous droits réservés.