Portail des arts martiaux et sports de combats

Le site du Muaythai, Muay thai et boxe thai

 Menu
 . Tonfa
 . Nunchaku
 . Katana
 . Bo
 . Eku
 . Kama
 . Sai
 . Nunti
 
 Le sabre japonais

De toutes les armes jamais créées, peu ont fait l'objet d'une aussi grande admiration que le Sabre Japonais. Pour beaucoup de monde, cette arme demeure un objet de fascination, voire de culte. Transmises de père en fils dans les familles de Samuraï, certaines de ces lames sont parvenues jusqu'à nous comme un formidable témoignage du passé.

  1. Des armes concernées par ces pages.
  2. Des pièces constituant un sabre.

  1. Les Armes


Tanto: Poignard dont la lame ne dépasse pas 30 cm.

Katana: Dans le language courant, le terme "katana" désigne toutes les lames dont la longeur dépasse celle d'un poignard. Techniquement, on a séparé ces lames de manière plus précise.

Wakizashi: Sabre court (Shoto) dont la lame ne dépasse pas 60 cm. "Wakizashi" signifie littéralement "porté au coté" et désigne l'arme complémentaire que l'on porte en plus de l'arme principale. Son utilisation commença à se développer vers l'ère Nambokusho et ne se démentit pas par la suite. Il arrive que ce type d'arme soit aussi apellées "ko-dachi" (petit tachi) ou "uchigatana" ("uchi"="frapper" qui est son utilisation principale).

Tachi ou Katana: Sabre long (Daïto) dont la lame dépasse 60 cm. Il est souvent difficile de différencier un Tachi d'un Katana tant ils se ressemblent. A l'origine, le Tachi était une arme portée sur une armure, le tranchant vers le bas, tandis que le Katana, généralement moins long et moins courbe, était porté sur les vêtements (glissé dans la ceinture), tranchant vers le haut. C'est bien souvent grace aux fixations du fourreau, indiquant s'il doit être porté lame vers le haut ou vers le bas, que l'on parvient à les différencier rapidement. Pour compliquer la tâche, il faut savoir que d'anciens Samuraï, voulant garder leurs lames de Tachi, les firent parfois monter sur des montures de Katana. De plus, les cérémonies obligeant le port du Tachi, plusieurs Katana furent ainsi fixés sur des montures de Tachi. Pour s'y retrouver on décida que c'était la monture qui déterminait la nature de l'arme. Ainsi, une lame de Katana sur une monture de Tachi forment un Tachi, et inversement.
Ces deux armes, comme le Wakizashi, étaient portées sur le flanc gauche (comme nos épées occidentales), pour des raisons évidentes de dégainage.

Daïsho: Signifie littéralement "long-court" et constitue l'ensemble formé d'un Katana et d'un Wakizashi. Après la chasse aux sabres (1588), durant laquelle Toyotomi Ideyoshi récuppéra tous les armes que possedaient les paysans, le port du Daïsho devint le privilège exclusif des Samuraï. Les personnes n'appartenant pas à cette classe ne possedaient le droit que de porter le sabre court.


  1. Les différentes parties d'un sabre

Katana

katana.jpg (17858 octets)
  1. Kashira: Pommeau
  2. Tsuka Ito: Tressage de la poignée
  3. Fuchi: Virole
  4. Tsuba: Garde
  5. Koi Guchi: Virole
  6. Kuri Gata: Pontet (pour passer la dragonne)
  7. Sageo: Dragonne (cordon)
  8. Kojiri: Embout

Tachi

tachi.jpg (20536 octets)
  1. Kabuto Gane: Pommeau
  2. Saru Te: Boucle métallique ("main de singe")
  3. Fuchi: Virole
  4. Tsuba: Garde
  5. Koi Guchi: Virole
  6. Obi Tori: Fixations pour la ceinture
  7. Ashi Kanamono: Colliers
  8. Ama Oi: Bandes métalliques
  9. Sei: Anneaux métalliques
  10. Ichizuki: Embout
  11. Shiba Biki: Bandes métalliques

La Lame

lame.jpg (54007 octets)     Parties:

    Sori: Courbure de la lame.
    Nagasa: Lame (soie exclue).
    Nakago: Soie.
    O Mono Uchi: Partie tranchante (trente premiers centimètres).


    Pièces:

  1. Kissaki: Pointe du sabre.
  2. Boshi: Ligne de trempe située sur la pointe.
  3. Koshinogi: Arête transversale.
  4. Yokote: Arête horinzontale.
  5. Mitsu Gashira: Point d'intersection entre les arètes.
  6. Ha: Tranchant de la lame.
  7. Yakiba: Surface située entre l'arête verticale et le tranchant.
  8. Hamon: Ligne de trempe.
  9. Shinogi: Arête verticale.
  10. Mune: Dos de la lame.
  11. Shinogi-ji: Surface située entre l'arête verticale et le dos.
  12. Mune Maki: Coin arrière entre la lame et la soie.
  13. Ha Maki: Coin avant entre la lame et la soie.
  14. Mekugi Ana: Trou pour la fixation de la poignée (Tsuka).
  15. Yasurime: Traces de lime (pour indentification de l'école du forgeron).
  16. Mei: Signature du forgeron ou/et du propriétaire.
  17. Nakago Jiri: Extrémité de la soie.

La Tsuka (poignée)

poigne.jpg (59230 octets)

Histoire du sabre japonais

Photos sabres japonais



 

Copyright © 2018 - Martial OnLine - Tous droits réservés.